Les hôtels lifestyle : nouvel eldorado pour les déplacements professionnels

Découvrez les stratégies de ces nouveaux établissements qui s’ancrent de plus en plus dans le tissu urbain pour attirer les locaux.

< Retour sur le blog Travel Style
Après la vague des hôtels boutiques des années 1990, les années 2010 ont vu déferler une offre « lifestyle » qui vient casser les codes de l’hôtellerie traditionnelle. Comment ? Quelles stratégies ces hôtels adoptent-ils ? 

Depuis sa création, Airbnb a totalement bouleversé nos habitudes de voyage. Désormais les touristes désirent vivre une expérience unique, chez l’habitant, au contact des locaux. Les professionnels de l’hôtellerie ont dû s’adapter à cette nouvelle manière de concevoir l’hospitalité et trouver des solutions pour réinvestir le terrain occupé par la plateforme collaborative.

Stratégie 1 : une localisation au cœur des villes

Le 7 janvier dernier, à proximité de la gare du Nord , la toute première adresse parisienne de l’enseigne 25Hours a été inaugurée. Cette chaîne allemande (dans laquelle Accor a une participation de 30 % à son capital) a la particularité d’ouvrir des hôtels au design fort, inspiré par la ville où ils s’installent. Au 25Hours Terminus Nord, les chambres arborent les couleurs vives de l’Afrique et de l’Asie, l’accueil a des airs de kiosque à journaux parisiens, le restaurant Neni sert une cuisine israélienne, roumaine et espagnole et le Sape Bar devient le rendez-vous des noctambules du quartier.
La chaîne, qui a essaimé son concept dans neuf villes depuis sa création à Hambourg en 2005, envisage de conquérir Florence et Dubaï en 2020. Comme les hôtels d’antan, la tendance est à une implantation au cœur de la cité et à l’instar de la chaîne 25 Hours. Ainsi, les jeunes pousses de l’hospitalité privilégient les villes branchées dont elles s’inspirent pour leur look and feel.  


Stratégie 2 : le décloisonnement des espaces

Le lobby et le hall de l’hôtel ne sont plus des lieux de passage où l’on ne fait qu’y récupérer ses clés. Dans les hôtels lifestyle, les murs ont été abolis. C’est le cas de la jeune chaîne Okko Hôtels, qui a créé un espace baptisé le Club, libre d’accès 24heures/24 et qui offre à la fois un open bar, de la restauration légère, une bibliothèque, des ordinateurs, un sauna, et une salle de fitness. Tout comme dans un lounge d’aéroport ou dans un open space de start-up, les clients peuvent s’y retrouver pour travailler, se détendre, grignoter ou échanger.

Donner vie aux lobbies est aussi une bonne manière de rentabiliser cet espace inexploité. A cette fin, les hôteliers ouvrent même leurs services de conciergerie aux habitants du quartier. Quand certains proposent une conciergerie, AccorHotels va encore plus loin en lançant l’application Accor Local qui liste tous les services de l’hôtel – restauration, sport, bien-être, beauté, loisirs – accessibles aux habitants du quartier.

Les bars d’hôtels ont également le vent en poupe et deviennent le point névralgique de la vie nocturne locale. En partenariat avec le groupe sbe, spécialiste de la restauration, de la mixologie et du divertissement, AccorHotels vient de lancer une nouvelle marque de luxe The House of Originals. Elle est actuellement composée du Sanderson et du St. Martins Lane à Londres, du 10 Karakoy à Istanbul, et du Shore Club à Miami Beach. Cinq autres hôtels sont en préparation dans des villes clés telles que Dubaï, Londres et Paris. AccorHotels bénéficie ainsi de l’expertise de sbe (qui totalise 29 hôtels, 180 restaurants, discothèques et bars) en termes d’offres culinaires et culturelles et dans l’art du cocktail.   


Stratégie 3 : le coworking pour se mêler au tissu local

Fini le business center impersonnel au bout du couloir, les espaces de travail sont également repensés comme des lieux de vie où se mêlent clients/voyageurs d’affaires et riverains/travailleurs indépendants. D’ailleurs, ces espaces de coworking ne sont pas l’apanage de la nouvelle génération d’hôtels lifestyle tels que le néerlandais Citizen M, ou le français Mama Shelter et ses Mama Works.

Même les enseignes plus classiques s’y mettent : Mercure et ses Easywork ; Holiday Inn et ses Open Lobby ; ou encore le Crowne Plaza et ses Espaces de travail Plaza. Sans oublier les récents Bob Hotel du groupe Elegancia, près de la gare Montparnasse – dotés de plusieurs espaces de travail dont un lobby et une bibliothèque – et dont le nom signifie « Business on Board ».

Le groupe AccorHotels souhaite également faire décoller son activité de co-working en 2019. Première étape : le Wojo Corner Paris Montmartre de la marque Wojo – ex-Nextdoor et contraction de « work » et « modjo ». Ces espaces de travail permettent aussi aux hôteliers de se faire connaître dans d’autres réseaux que ceux liés aux voyages. A tel point qu’une start-up, AirOffice, a lancé en janvier 2017 une plateforme de mise en relation entre hôtels et coworkers, inventant ainsi le concept de FreeWorking. Ces établissements, ancrés dans la vie du quartier, où hébergement et coworking font bon ménage, bouleversent le voyage d’affaires old school. Ils répondent aux desideratas d’un business traveller qui change, devenu un nomade urbain qui a soif d’expérience et en quête d’un style de vie.  

Publié par Thi bao le 22/10/2019 Copyright : © AccorHotels

ÇA PEUT AUSSI VOUS INTÉRESSER :

Hôtel en journée : une solution qui se développe

Un meeting imprévu ? Besoin de se concentrer ? Besoin de se relaxer ? Les services hôteliers en day use sont de plus en plus nombreux.

Voyage d'affaires : 5 hôtels d'exception en France

Emplacement de rêve, chambres grand confort, cadre hors du commun et service haut vol : ces hôtels sont exceptionnels

Séjour d'affaires : nos 10 meilleurs hôtels en France

Notre sélection des 10 hôtels, dont l'emplacement, le standing et les prestations garantissent un séjour d'affaires réussi.

< Retour sur le blog Travel Style